Vestiges et autres tranchées disparues

Des Rangiers à La Caquerelle

La nature a repris ses droits, mais on devine encore une tranchée (photo Hervé de Weck)

Sur le parcours

Ce n’était pas Verdun, mais des centaines de soldats y étaient postés – vivant dans des conditions difficiles – appelés à protéger la région d’une éventuelle attaque allemande ou française.

Les vestiges d’une cavité pour se protéger du vent, de la pluie et du froid (source Hervé de Weck)

De la Caquerelle direction la Corniche

Encore un vestige 1914-1918 (Photo Olivier Clory)

Lajoux, mercredi 2 mai 1917

derniers travaux aux tranchées. On recouvre les talus avec des mottes (source: Journal de mobilisation de guerre 1914-1918. Editions Alphil)

aujourd’hui disparue, peut-être direction Grainvie qui rejoint le chemin de Béroie

Une tranchée telle qu’elle se présentait lors de la Grande Guerre

1 m 80 à deux mètres de profondeur (source: archives fédérales)

A un jet de pierre des Rangiers: Le Largin au Km0

Le point de départ du front militaire qui s’étendait jadis de la frontière suisse à la mer du Nord (source: Jura Tourisme)

Une tranchée française

(Source: Wikipedia, domaine public)

Du Pas de Calais

Joseph Roth, de Porrentruy, au 11e Régiment de Dragons, écrit à ses parents:

Le 16 octobre 1915

Je viens de recevoir le petit paquet qui m’est arrivé en pleine tranchée boche, où l’on peut à peine être ravitaillé. Hier j’ai vu la chute d’un aéroplane boche, il n’est pas tombé loin de moi, un de nos aviateur l’a dégringolé avec sa mitrailleuse, l’appareil est tombé en feu, il ne viendra plus nous repérer. Ici, c’est un enfer, une pluie d’aciers, d’obus, de grenades et toutes sortes d’engins, l’escadron a déjà pas mal de blessés” (source: Mbl)

Une baraque, aujourd’hui disparue

La maison forestière détruite en 1914

signalée sur une carte

et non loin de la tranchée, aussi recouverte (source: J.-M. Roth)

où il semblerait qu’à cet endroit – selon les recherches faites par Jean-Marc Roth, le neveu de Joseph – a disparu le 25 septembre 1916, en compagnie de trois autres soldats, surpris par l’explosion d’un dépôt de grenades.

Encore des vestiges, aujourd’hui une forêt…

… des arbres plantés sur un sol qui contient un tiers de terre, un tiers de chair et un tiers de fer (source: Wikipedia, domaine public)

Barcarole, une mélodie de Jacques Offenbach

Jacques Offenbach (1819-1880) naît à Cologne, une ville qui enjambe le Rhin, qui prend sa source en Suisse, dans les Grisons. Le Rhin est alsacien sur 180 kilomètres. En 1795 – par le traité de Bâle – la rive gauche devient française et en 1816 redevient allemande, puisque attribuée au Royaume de Prusse par le congrès de Vienne (source: notre Histoire)

(Source: Nocturne, Magical Music, domaine public)

https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20220223-La-balade-jurassienne-dans-les-tranchees-jurassiennes.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *