Au revoir, bien sûr à Gilberte, et des remerciements à la population

Des centaines de soldats ont sillonné ce quai, tout proche de l’Hôtel de la Gare. Gustave et Lucine, les trois sœurs, et les deux fils musiciens, durant quatre ans, bien des liens se sont tissés.

Gare de Courgenay (source:

Sur le pas de porte, des militaires viennent une dernière fois saluer Gilberte,mais pour beaucoup la gorge un peu serrée

(source:
Trois filles….
Comme les soldats l’ont connue lorsqu’elle avait 18 ans
Gilberte en 1941

En pleine Deuxième Guerre mondiale, elle habite Zurich et s’occupe de la Fondation “Armée et Foyer”, créée sur son initiative. Gilberte est une femme de tête, fait partie de nombreux comités, joue au bridge et se rend régulièrement au club avec son époux Loulou. Elle est consciente de son importance dans les milieux qu’elle fréquente. Elle reçoit, entre autres, le général Guisan.

Le souvenir de Gilberte s’est quelque peu estompé dans les année 1960-1970, suite à Question jurassienne et l’indépendance du canton. Toutefois, en 1989, 75 ans et 50 ans de mobilisation de 1914-1939, remet Gilberte au goût du jour. (Damien…..)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *