Le Souvenir français et son antenne haut-rhinoise

“A nous le souvenir, à eux l’immortalité”

Une association créée en 1887

Elle a pour vocation d’honorer la mémoire de tous ceux qui sont morts pour la France, qu’ils soient Français ou étrangers. Elle entretient tombes et monuments commémoratifs.

Le Souvenir français est présent à certaines cérémonies:

– le 8 mai, capitulation allemande

– le 18 juin, appel du général de Gaulle

– le 14 juillet, fête nationale

– le 1er novembre, Toussaint

– le 11 novembre, armistice de 1918

– le 5 décembre , journée nationale d’hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie

Un bel emblème sur la passerelle du KM0

restaurée par un détachement des forces du génie sous le commandement du divisionnaire Yvon Langel (photo Clément Heinis)

et soutenu généreusement par le Souvenir français. La pose du logo s’est déroulée à la mi-août en présence des responsables Jean Klinkert, délégué général du Haut-Rhin, Clément Heinis, président de l’arrondissement d’Altkirch, de l’adjoint Gérard Martin, de Christian Schmitt, membre du SF, et MM. de Weck et Gasser, membre des Amis du Km0.

Une amitié transfrontalière

La stèle Feltin restaurée et inaugurée le 17 septembre 2021, en présence des autorités communales de Basse-Allaine, du président du Souvenir français de l’arrondissement d’Altkirch, Clément Heinis et de son délégué suisse Denis Fridez. L’artisan qui a restauré la stèle, José Filgueira et l’historien local Robert Prongué, ainsi que les propriétaires du terrain étaient également présents.

A deux pas du prieuré de Grandgourt, à une dizaine de mètres de la route cantonale (photo Clément Heinis)

En mémoire

du brigadier Bernard Feltin, du 5e régiment d’Artillerie, mort pour la France, à l’âge de 20 ans, le 18 mars 1917

(photo H.de Weck)

et de son frère Louis Feltin

Lieutenant au 11e dragons

30 mars 1915

Joseph Roth, 11e régiment de dragons, maréchal des logis, écrit à ses parents, domiciliés à Porrentruy

écrit dans les tranchées
au crayon de papier (coll. Roth)

Tranchées de 2e ligne, le 30 mars 1915

Chers parents,

A l’instant même, je suis brusquement appelé par mon s’officier (Feltin) qui vient de voir sur le journal un fait qui s’est produit à Porrentruy au sujet d’un boche. Je pense que vous savez l’histoire; comme le communiqué disait: il paraîtrait qu’il aurait bien bu et bien mangé dans un restaurant après quoi il aurait refusé de payer: alors comme paiement, les gens du café l’aurait passé copieusement à tabac. Si vous le savez, veuillez me faire savoir dans quel café la chose s’est produite.

Rien d’autre à vous dire pour le moment. Tout va bien.

Le bonjour à vous tous. J’ai bien reçu la carte du 29

Joseph Roth

Généalogie de Louis Feltin

Source: geneanet.org

Le prieuré de Grandgourt

La famille Feltin avait racheté le Prieuré de Grandgourt en 1900

Autrefois et jusqu’à la Révolution française, une dépendance de l’Abbaye de Bellelay (photo DHS)

A l’attention de ses deux filles

(source ArCJ, 187 J 6 A. Glaenzer)

Le 2 février 1916

Mes chères petites,

Je vous envoie un bien tendre baiser et je vous charge d’embrasser de ma part votre maman, Mémé et Lolo. Je sais que vous êtes très sages, que vous mangez bien, Thérèse et son beau lit maintenant, et petit Lapin commence à causer. Je vous ai envoyé aujourd’hui des bergamottes de N. Je pense que vous les recevrez en bon état. J’ai vu M. Jeandelize, il m’a fort aimablement reçu. Je pense bien souvent à vous mes chères petites. Votre papa qui vous aime tendrement.

Automne 1918

Le lieutenant Feltin se dépense sans compter, dirige des patrouilles sur les lignes ennemies, installe de nouvelles tranchées. Ses forces vont l’abandonner; il est hospitalisé à Luneville et décède le 15 septembre 1918, des suites de maladies contractées en service. (MémorialGen)

André son frère, qui ne l’a pas quitté durant son séjour hospitalier (source: soeur Cyrille, Lunéville, lettre du 5 octobre à Mme Feltin) (source: ArCJ, 187 J 6 A. Glaenzer)

Oraison funèbre

(Source: ArCJ, 187 J 6, A. Glaenzer)
Jésus, que ma joie demeure J.-S. Bach (1685-1750), cantate BWV 147 (source: Nocturne, domaine public)
Transcription: Mbl

Autorisation du 30 juillet 1922

d’exhumer et de transférer les ossements de Louis Feltin au cimetière de Buix, selon un protocole très strict (Source: ArCJ, 187 J 6, A. Glaenzer)

Son cousin, le cardinal Maurice Feltin

Hôtel du Cheval Blanc – 1967 – Des personnalités de Porrentruy entourant le cardinal Feltin, 3e depuis la gauche, à côté Monseigneur Henri Schaller (collection Hervé de Weck)

fils de Charles Feltin, frère de Pierre, papa de Louis Feltin. Maurice Feltin passait régulièrement des vacances à Grandgourt dans les années 1950. Il décède le 27 septembre 1975, à l’âge de 92 ans, au Monastère des Annonciades de Thiais, près de Paris, et repose dans le caveau des archevêques de la Cathédrale Notre-Dame de Paris. (Source: ajpn)

Tous les articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *