Gilberte par-ci, Gilberte par-là

Le Jura avait quelque peu perdu le culte de Gilberte de Courgenay au profit de la Suisse alémanique, surtout après son mariage en 1923, puisqu’elle s’était établie à Zurich où parmi de nombreuses activités, entre autres de 1939 à 1945 elle s’occupa « d’armée au foyer », créée à son initiative.

Sa présence fut passablement sollicitée. Elle a traversé le 20e siècle, entamé le 21e et elle est toujours présente, et on la retrouve partout…

Et depuis le 26 août 2017 on la retrouve…

Le Collectif a bien vite oublié tous les tracas…. place à l’humour!
(Pitch Comment, coll. privée)

… sur la maison familiale,
(réalisation: Pitch Comment)
Des cocardes avec la signature de Gilberte réalisées spécialement pour ce 26 août





une pâtisserie, une création de Stéphane le boulanger

Extraits: Ouvrage « Les Très riches heures du Jura » :

Pitch Comment, Porrentruy

Projet original de Delémont ‘BD

édité par Delémont’BD et…
… imprimé dans le Jura chez Pressor
sculpture réalisée
dans du tilleul de Vicques (Propriété: le Collectif)
Gilberte, une précurseure
(source affiche: SSP Jura)
en gare d’Olten
Une rue à Courgenay
Berne, Place Gilberte-de-Courgenay

Commémoration du centième, 11 novembre 2018 à Courgenay, dixit: Philippe Rebord, chef de l’armée suisse, « Gilberte était une femme moderne, indépendante, une précurseure ».

A la Fête suisse
des chorales en costumes
Tonia Hirschi…
… et sept soldats ont interprété Gilberte de Courgenay
durant trois soirées et trois reprises en novembre

et la vraie Gilberte en 1940 (source: Keyston photos archives)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *